Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marcher jusqu'au Bout du Monde, juin-Juillet 2016, et au-delà... Préparation et suivi du projet, engagements, soutiens, programmes

LE BOUT DU MONDE N'EST PAS INACCESSIBLE

Marcher jusqu'au Bout du Monde, juin-Juillet 2016, et au-delà... Préparation et suivi du projet, engagements, soutiens, programmes

Montigny-lès-Cormeilles, La Source

com

 

L’eau de source à Montigny, c’est une très vieille histoire (cf. N° 220 - Fev 2008 - Ville de Montigny-lès-Cormeilles)

L’eau émerge à 110 mètres d’altitude dans la commune. Surgissant de la nappe phréatique du Parisis, de nombreuses sources coulent naturellement autour de la colline. De temps immémoriaux, à l’emplacement de la source de Montigny, de l’eau a toujours émergé. Elle fut d’abord la propriété des abbés de Saint-Denis avant de devenir source communale à la Révolution. Dans les années 1950, son exploitation est confiée à une société privée : la société des frères Farcy. En 2007, l'usine d’exploitation appartient toujours à la compagnie Nestlé Water. A l’occasion du vote d’une délibération, le 18 décembre 2007, le Conseil municipal autorise la Ville à démolir les bâtiments vétustes situés sur la parcelle de la "Source" qui appartient à la commune.

7 ans après, le 15 novembre 2014, a lieu l'inauguration d'un nouveau lieu, l'entrée du Bois de Montigny, où jaillira de nouveau - non potable - l'eau de La Source.

L'eau de la source rejaillit - Le Parisien

 

Chez Mao

C'est complètement par hasard que je suis rentrée chez Mao (Le Rouergue Chez Mao - Brasserie - 95210 Saint Gratien .. (cuisine traditionnelle, aligot, pot-au-feu, lentilles...)  à Saint-Gratien, il y a quelques semaines. Partie de Montigny, à pieds, pour rejoindre le lac d'Enghien. Je m'arrête Chez Mao... je raconte d'où je viens, où je vais, et mon projet de rejoindre le Bout du monde!!

"Mais oui, Montigny, j'y ai travaillé... j'étais comptable à la Source".  Mais Mao n'a pas le temps, juste le temps de retrouver une photo de "Nounours", la camionette de livraison

et une autre des cageots de bouteilles emplilés derrière l'usine d'embouteillage.

Avec Nounours la camionette, on allait livrer

La photo... 1977 ou 1978. Avec "Nounours", la camionette, on faisait des petites livraisons et des dépannages. Saint Pardoux, à l'époque, faisait partie de La Source de Montigny : il y avait deux sources, plus ou moins associées ; c'était une eau gazeuze naturelle

 

 

 

La cour derrière, là les caisses... Le bâtiment n'existe plus. Mon bureau, il était là (Mao regarde le plan de La Source dessiné dans le dernier numéro de Montigny-Notre Commune). Il y avait un bâtimant en béton, en hauteur, mon bureau était dans l'allée qui montait dans le bois, au-dessus du réservoir. Là, c'était le bâtiment de stockage, ici l'extrusion où on faisait les bouteilles plastique, le stockage ici (j'avoue mon ignorance : l'extrusion ? c'est le procéde qui consiste, à partir du PVC en poudre, puis chauffé, à fabriquer des bouteilles dont le plastique est coulé dans un moule et soufflé pour en sortir la forme Fabrication des bouteilles en plastique - YouTube)...  10% de plus que les bouteilles ordinaires, des bouteilles de 1 L 650, c'était l'idée de Monsieur Farcy.

 

Entre deux appels derrière le comptoir de la brasserie, Mao partage encore quelques souvenirs :

 

L'hôtel de ville,

En haut, oui j'ai connu ça. J'arrive en 1972 à Montigny : j'avais 16 ans et demi quand j'ai commencé à travailler à La Source. Il y avait une Maison des Jeunes en haut, on y faisait des petites booms.

Il y avait l'auberge des Cigognes (aujourd'hui l'espace Corot), et le petit chateau qui faisait l'angle, (aujourd'hui la maison de retraite Le Castel), plus loin le tabac, la boulangerie sur la droite, en face de la Poste.

Il y avait aussi un bidonville

Rue de la République, en face du café des Trois Marches (aujourd'hui les Copains d'abord) et Rue de l'Espérance, jusqu'à la voie ferrée.

Map of Rue de la République, 95370 Montigny-lès-Cormeilles

 

 

et en allant vers Beauchamp, il y avait une usine de chauffes-eaux Saulnier-Duval et un marchand de cycles, Monsieur Pamart.

Le Coq Hardi

 

La Lanne

La fameuse  Lanne (aujourd'hui la Rue Fernand Bommelle) qui traverse les bois. Sur cette Lanne il y avait des Manouches. Ils étaient là depuis très longtemps, ils vivaient dans des conditions précaires mais avaient fait souche : la famille Dhont, la famille Dohain...

La Source

Oui, un jardin, aujourd'hui... Mais l'eau ne sera pas recyclée, récupérée, oui,. La fontaine, alimentée par la Source... Ce sera recyclé à mon avis : pour moi, la Source, les captages sont dans les bois, il faut changer les filtres, contrôler, surveiller. Pas potable... je pense recyclée en circuit fermé.

L'eau coule à nouveau de source à Montigny (Le Parisien, 16-11-2014)

 

 

A la Source , on mettait en bouteille à la demande, selon les commandes. Des ouvriers travaillaient de nuit (moulage du plastic, fabrication des bouteilles, embouteillage). Cela permettait de libérer un débit à des heures fixes pour le puisage des usagers à l’extérieur.

Pour plusieurs  raisons vers les années 1970, il y eu une augmentation de la demande des habitants des villes environnantes : l’eau distribuée alors était de mauvaise qualité (elle avait souvent mauvais goût, un goût de chlore). Et puis, le lavoir et la Fontaine de la rue de Montigny à Cormeilles ont été désaffectés, et d'autres sources qui surgissaient de la même nappe souterraine dans les villes avoisinantes ; ça été le cas la  fontaine des Rosières  à Argenteuil. toutes ont été progressivement désaffectées  :pollutions dues à l’urbanisation croissante, montée des nitrates... Pour l’autorisation d'utilisation publique les analyses ont été aussi plus rigoureuses et plusieurs fois la Source de Montigny a dû fermer avant d’être placée devant  la seule solution très onéreuse qu’avait réalisé la Source de Franconville : augmenter le débit, capter plus profond et mieux filtrer.

Dans cette période, beaucoup de municipalités appliquent le principe de précaution qui leur impose de fermer nombre de fontaines publiques : afin de ne  pas être accusées en justice de distribuer de l'eau polluée dans les fontaines publiques, il vaut mieux les interdire .

"C’est ainsi que, comme chaque année, dans 15 jours, je vais passer devant la fontaine du Hameau qui précède Lans en Vercors ; elle coule toujours avec son panneau « eau non potable » mais les gens du coin viennent encore y puiser. Bien sûr qu’elle est bonne , mais le Maire ne veut pas avoir d’ennui m’a dit le voisin" !

La bonbonne de verre dans son panier ("dame Jeanne") est restée à la cave depuis les années 1980.

Vers 1962, la demande était faible... je venais de Cormeilles remplir les casiers à bouteilles... un gros filet d'eau coulait librement à l’extérieur quand l'exploiitation de la Source était arrêtée.

Après, dans les années 1970, la Source ouvrait à certaines heures; le pompage était surveillé à l’intérieur. Puis vint la publicité commerciale et la vente de bonbonnes livrées dans les entreprises, les hôpitaux et les commerces.

Les habitants de Montigny avaient la gratuité et étaient prioritaires grâce à une carte familiale (4 litre par jour et par foyer), il arrivait que les derniers venus aient du mal à remplir quelques bouteilles pendant que les visiteurs des villes avoisinantes achetaient au guichet .

Dans les années 1980, la Source s'est tarie, elle a été fermée pour travaux puis mauvaise analyse, enfin définitivement..

Aujourd'hui

On pouvait encore lire récemment sur le site Accueil Intercommunalité du Parisis ce rappel : "C'est suite à l'Autorisation Préfectorale du 4 Juin 1932 que la source de Montigny fut exploitée pendant de longues années proposant une eau réputée dans la région. Présente sur les tables de chevêt de nombreux hôpitaux et cliniques de la région, elle était également vendue en pharmacie. On pouvait venir chercher son eau directement à la fontaine. Les Ignymontains, pour leur part, disposaient d'une carte de gratuité. Le défilé permanent des gens avec leurs bouteilles et leurs bombonnes en osier ou en plastique offrait une véritable animation dans le quartier. Cette source n'est malheureusement plus exploitée depuis quelques années. Témoin de cette époque, on peut encore lire aujourd'hui sur le mur de la société le fameux slogan :" Boire de l'eau de Montigny, c'est prolonger sa vie"

 

Ce n'est plus vrai aujourd'hui. Le bâtiment est détruit et l'eau qui a resurgit après les travaux de l'entrée du bois ne sera pas potable.

 

Mais elle redonne vie au quartier !!

 

L'eau de source va rejaillir à Montigny - Le Parisien

L'entrée du bois de Montigny : une source de jouvence 

Montigny-lès-Cormeilles - MA VILLE A VIVRE

Les points d'eau - Association Valmorency

Archéologie & histoire de Montigny-lès-Cormeilles - Valdoise

 

étiquette Eau de siurce de Montigny-lès-Cormeilles

étiquette Eau de siurce de Montigny-lès-Cormeilles

Print
Repost

Commenter cet article