Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marcher jusqu'au Bout du Monde, juin-Juillet 2016, et au-delà... Préparation et suivi du projet, engagements, soutiens, programmes

LE BOUT DU MONDE N'EST PAS INACCESSIBLE

Marcher jusqu'au Bout du Monde, juin-Juillet 2016, et au-delà... Préparation et suivi du projet, engagements, soutiens, programmes

LE PROJET

com

Se réapproprier l'environnement du quotidien :

marcher, connaître sa ville, son village, son terroir, c'est y mieux vivre

Le pari, c'est de rejoindre à pied le Bout du monde depuis la Région parisienne, 577 km +/- de marche au travers des paysages et du patrimoine

L'OBJECTIF : Renouer avec l'histoire locale

Depuis la Région parisienne ce sera l’objectif, avec quarante étapes programmées : rejoindre le Bout du monde, retrouver dans les territoires le goût de la rencontre, du partage à pied de cheminements perdus par le tout-voiture et de l'évidence des chemins dédiés au passage d'une ville à l'autre, d'un village à l'autre.

 

Voir L'AGENDA en ligne

Du 6 juin 2016, depuis Montigny-lès-Cormeilles (Val d'Oise), traverser le territoire, emprunter les chemins ruraux et les voies vertes...

MISE EN OEUVRE

Valoriser le lien avec l’histoire du territoire, reconstruire des racines sur lesquelles prendre appui pour y mieux vivre


Dans nos quartiers, dans nos campagnes, des bouts du monde il y en a de multiples. Des randonnées, des promenades sont possibles dans nos villes et dans nos campagnes, des bouts du monde tout proches dont la découverte de l'histoire et du patrimoine participe de la connaissance et du lien qui nous permet d'être de tel ou tel lieu, celui où j'habite, je vis au quotidien, et non plus celui d'où je viens et d’où je suis émigré.
 

Marcher, connaître sa ville, c'est y mieux vivre*

Offrir une découverte, des liens nouveaux tissés avec l’histoire de son quartier, de sa ville et de son terroir pour les uns. L’occasion de renouer avec des racines perdues et de remettre en évidence des impératifs de transmission pour les autres.

Six semaines de randonnée à partager : des rdv à noter !!

C’est dans le cadre d’échanges de cette nature que des repères réapparaîtront dans l’histoire et les paysages traversés : des réalités locales, des lieux, des personnages, ou même des légendes sur lesquelles retisser des liens avec un environnement tout proche, un bout du monde à promouvoir et à aimer.

Une expérience aussi à retirer de l'attachement entretenu pour leur territoire par les communautés de communes traversées.

Associations, groupes ou individuels, faites-moi signe pour faire la route ensemble et partager une étape jusqu'au Bout du monde (Cantal)

Le tracé de chaque étape et le flyer à diffuser

LE PROJET
Print
Repost

Commenter cet article