Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BOUT DU MONDE N'EST PAS INACCESSIBLE

Marcher jusqu'au Bout du Monde, juin-Juillet 2016, et au-delà... Préparation et suivi du projet, engagements, soutiens, programmes

De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry

Fleuve sauvage et Loire disciplinée

Toute la journée perchée sur le parcours de La Loire à Vélo, un itinéraire cyclable unique en France, la levée de Loire m'a protégée des moustiques. J'y ai aussi croisé un renard qui traversais, tranquille, une voie qu'il avait l'air de bien connaître.

A ma gauche le fleuve, protégé par des rangées de saules et de prairies sur lesquelles parfois on entend les troupeaux de Pasto'Loire.  Le Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire y développe depuis plus de dix ans l'entretien raisonné des rives du fleuve

Sur cette portion levée des bords de Loire qui protègent des inondations, à ma droite quelques exploitations agricoles, une extraction de sable et une cimenterie dont on voit les silots pendant des kilomètres comme les wagons de marchandises qui suivent la petite ligne de fret La Guerche-Marseilles les Aubigny et qui se rapprochent à chaque pas.

Nous ne sommes encore que le 21 juin, jour de l'été mais pas jour estival. Avec une pause tout près de La Charité, chez Lynda qui sera seule avec son téléphone à  m'accuieillir, j'ai croisé aujourd'hui sur ce ruban d'asphalte un marcheur, quelques cyclistes, et un renard.

Le parours est long... je le termine comme je peux

Heureuse d'arriver à Marseilles qui fut autrefois un port très actif. L'ambiance n'est pas celle de la Cannebière mais dont les habitants du port, pour beaucoup des touristes australiens, américains et anglais, qui vivent là la moitié de l'année, l'animent de conversations chantantes.

J'y suis accueillie par un artiste, Gilles Cornette, qui, avec son travail sur l'osier, fait un lien entre tradition et modernité : c'est sûrement ce dont les relations interculturelles, pour faire vivre nos régions, ont besoin.

 

De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
De Pouilly à Marseilles, de la Loire au canal du Berry
Port de plaisance, Marseilles-les-Aubigny

Port de plaisance, Marseilles-les-Aubigny

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article